Archives par mot-clé : Profil

Modifier votre mot de passe (bonnes pratiques)

Hypothèses mobilise tous les moyens à sa disposition pour assurer la sécurité de la plateforme, des carnets aux comptes des carnetiers. En tant qu’utilisateur, vous êtes également acteur de cette sécurité, notamment par le choix d’un mot de passe sécurisé pour votre compte.

Utiliser un mot de passe généré par WordPress

Si vous souhaitez changer le mot de passe de votre compte utilisateur sur Hypothèses, pour quelque raison que ce soit, sachez que WordPress intègre un générateur de mot de passe random et convenablement sécurisé.

La modification du mot de passe de votre compte utilisateur Hypothèses se fait dans le tableau de bord de votre carnet > “Utilisateurs” > “Votre Profil” > cliquer sur le bouton “Générer un mot de passe”. Le nouveau mot de passe est généré pour le compte avec lequel vous êtes connecté (le mot de passe est associé à l’identifiant de connexion, pas à un carnet ; si vous êtes utilisateur de plusieurs carnets avec un identifiant, le nouveau mot de passe s’appliquera quelque soit le carnet). Pour accepter ce mot de passe, cliquez sur “mettre à jour le profil”. Pour annuler, changez de page sans cliquer sur ce bouton.

Choisir manuellement un nouveau mot de passe pour votre compte Hypothèses

Pour rentrer manuellement un nouveau mot de passe, remplacer le texte qui s’est affiché dans le champ “nouveau mot de passe” au clic sur “générer un mot de passe”. Si WordPress considère que le mot de passe choisi à un niveau de sécurité faible ou très faible, une case additionnelle sera à cocher (“Confirmer l’utilisation du mot de passe faible”) avant de pouvoir enregistrer le nouveau mot de passe en cliquant sur “mettre à jour le profil”.

Il est difficile de juger de la « force » d’un mot de passe, et les indicateurs automatiques associant une couleur ou un niveau de sûreté à un mot de passe n’ont pas une fiabilité garantie.

Afin de choisir un mot de passe qui se situe à un niveau honorable de l’échelle de sécurité des mots de passe (allant de 0 = « mot de passe identique à l’identifiant » à ∞ = « mot de passe impossible à hacker »), il existe néanmoins des bonnes pratiques à adopter :

Bonnes pratiques en matière de choix de mot de passe

  • Utilisez un mot de passe différent pour chaque service en ligne (d’autant plus entre les services correspondant à votre vie « personnelle » et ceux de votre vie « professionnelle ») ;
  • Choisissez un mot de passe qui n’a pas de lien avec vous, votre société, votre famille ;
  • Ne demandez pas à quelqu’un de créer votre mot de passe (encore moins de vous l’envoyer en clair). Si c’est inévitable, changez-le ensuite dès que possible, et opérez de même pour les mots de passe par défaut ;
  • Choisissez un mot de passe d’au moins 12 caractères variés (majuscules, minuscules, chiffres, caractères spéciaux) sans séquence qui se répète ;
  • Ne stockez pas vos mots de passe et vos identifiants à un endroit exposé (évitez par exemple : un post-it sur votre écran, un papier dans un classeur, un fichier de votre ordinateur, en ligne, un rappel dans vos mails) ;
  • Changez de mot de passe dès que vous avez un doute sur le fait qu’il pourrait être compromis ;
  • Configurez votre navigateur internet pour qu’il ne se souvienne pas de vos mots de passe.

L’ANSSI, Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, propose quelques méthodes dont vous pouvez vous inspirer pour créer un « bon » mot de passe :

Méthode phonétique

Cette méthode consiste à utiliser les sons de chaque syllabe pour fabriquer une phrase facile à retenir. Par exemple la phrase « J’ai acheté huit cd pour cent euros cet après midi » deviendra ght8CD%E7am.

Méthode des premières lettres

Cette méthode consiste à garder les premières lettres d’une phrase (citation, paroles de chanson…) en veillant à ne pas utiliser que des minuscules. Par exemple, la citation « un tiens vaut mieux que deux tu l’auras » donnera 1tvmQ2tl’A.

Voir les recommandations de l’ANSSI en matière de mots de passe

Utiliser un gestionnaire de mot de passe

Si vous hésitez à créer de nombreux mots de passe compliqués car vous craignez de ne pas pouvoir les retenir, sachez qu’il existe des gestionnaires de mots de passe, comme KeePass, un logiciel OpenSource certifié par l’ANSSI. Ce gestionnaire, comme d’autre, est utilisable sur des plateformes variées (Mac, Windows, Linux, Android, iOS…) et se synchronise via internet pour être à jour quel que soit le support d’utilisation.

Ce type d’outil vous permet de vous connecter grâce à un mot de passe unique à une base qui se souviendra de vos autres mots de passe pour vous. Ce mot de passe unique peut être associé à un autre facteur (comme une phrase ou un objet dont la présence est nécessitée pour la connexion au gestionnaire), constituant alors une authentification à deux facteurs encore plus sécurisée.

A noter

Si la politique de l’équipe d’Hypothèses est de ne pas intervenir directement sur vos carnets sauf si vous nous en faites la demande explicite pour une raison ou pour une autre, nous nous réservons néanmoins le droit de modifier votre mot de passe si nous constatons que celui que vous utilisez compromet la sécurité de votre carnet et donc, de la plateforme. Ce cas de figure s’appliquera notamment si vous utilisez votre identifiant également en temps que mot de passe, ce qui représente un risque majeur en termes de sécurité. Bien sûr, le cas échéant, nous vous préviendrons de ce changement pour que vous puissiez continuer à utiliser votre carnet sans contraintes.

Crédit image : CC par Christopher Spooner