Gutenberg, le nouvel éditeur de texte de WordPress

En 2018, l’éditeur de textes de WordPress évolue en profondeur. L’éditeur de texte TinyMCE est remplacé par un nouveau concept appelé Gutenberg sur tous les sites utilisant le logiciel WordPress.

Ce nouvel éditeur est présenté comme simplifiant la publication de contenus sur WordPress, et met l’accent sur la simplification des mises en page complexes et de l’ajout de contenus externes et multimédia.

Ainsi, Gutenberg fonctionne avec un système entièrement constitué de « blocs », qui désignent chaque élément (titre, paragraphe, élément multimédia, etc) pouvant être inséré dans un billet ou une page. Ces blocs ont été introduits de manière à faciliter l’insertion et modification d’éléments dans le contenu, par rapport à l’éditeur classique (TinyMCE), en intégrant au système de blocs les fonctions qui étaient auparavant accessibles via des shortcodes ou du code html (embed, par exemple).

Une interface épurée

La présentation de l’interface d’édition d’une page ou d’un billet avec Gutenberg est très minimaliste.

Tout en haut, un espace d’options d’édition à l’échelle du document est séparé du contenu de l’interface par une simple ligne. Dans cet espace, vous trouverez :

  • la possibilité d’ajouter un nouvel article, annuler ou réinstaurer une action ;
  • le statut de publication du contenu (enregistrer le brouillon, mettre à jour le brouillon, publier, mettre à jour le billet) ;
  • les options générales du contenu.

Tout le reste de la page contient votre document à publier.

La colonne latérale d’options s’ouvre en cliquant sur l’icône de roue crantée dans la zone supérieure de l’interface. Elle contient toutes les métadonnées du document, en réunissant les colonnes qui pouvaient être trouvées sur le côté de l’interface précédente : mots-clés, catégories, options de publication (statut, planification, etc). Elle contient également les réglages des « blocs ».

Fonctionnement par blocs

Chaque élément (titre, paragraphe, élément multimédia) inséré dans un billet ou une page est contenu dans ce que WordPress appelle un « bloc ». Lors de l’import d’un texte provenant d’un document de traitement de texte, WordPress convertira les différentes parties du texte en autant de blocs, de manière aussi fluide (voire plus) qu’avec l’ancienne interface.

Cliquer sur un bloc ouvre une petite barre d’édition qui lui est propre et contient les principales options de mise en forme. Ainsi, un bloc contenant du texte sera doté d’une barre d’édition permettant de mettre en forme ce texte. Pour un bloc contenant une illustration, la barre d’édition permettra d’ajuster notamment l’alignement et la taille de l’image.

Des options de personnalisation plus poussées se trouvent dans la barre latérale de paramétrage.

Lorsque vous écrivez un texte directement dans WordPress, il est possible d’ajouter des blocs en cliquant sur le « + » qui se trouve à la suite du texte déjà écrit. L’éditeur propose alors les différents types de « blocs » qu’il est possible d’ajouter. Parmi les blocs natifs d’utilisation commune, on retrouvera ainsi :

  • Texte simple et niveaux de titre ;
  • Image ;
  • Galerie images / vidéos / sons ;
  • Citation ;
  • Liste numérotée / à puces ;
  • Image à la Une ;
  • Lecteur multimédia ;
  • Tableaux ;
  • Texte préformaté et code source ;
  • Balise “Lire la suite” ;
  • Colonnes de texte.

Tester Gutenberg

Si vous souhaitez tester en direct le nouvel éditeur de WordPress, un site de démonstration est mis à disposition par WordPress : https://testgutenberg.com/.

Ressources

De nombreux tutoriels très complets fleurissent sur internet pour décrire et expliquer la prise en main et les fonctionnalités de Gutenberg. En voici une sélection :

Pour toute question sur la prise en main de ce nouvel éditeur, n’hésitez pas à envoyer un message sur la Liste des carnetiers à carnetiers@groups.openedition.org. Vos questions, et leurs réponses, bénéficieront sans nul doute à toute la communauté des carnetier·e·s.

Image à la Une : Photo par Natalia Y sous licence Unsplash

Citer ce billet : “Gutenberg, le nouvel éditeur de texte de WordPress”, par Marion Wesely. Publié sur La Maison des carnets le 11 septembre 2018. Lien : https://maisondescarnets.hypotheses.org/3535.

Marion Wesely

Chargée de l'accompagnement des communautés et de la valorisation des contenus d'Hypothèses / Community manager & communication officer for the Hypotheses platform (OpenEdition)

Vous aimerez aussi...