Écrire directement sur WordPress

Pages et billets sont modifiables depuis l’interface d’administration de votre carnet. L’éditeur de texte proposé par WordPress permet de mettre en forme très simplement un texte, grâce à un mode d’édition par défaut nommé “Éditeur visuel” qui suit le principe du “What You See Is What You Get” (“ce que vous voyez est ce que vous obtenez”).

Il fonctionne en créant et en agençant des blocs les uns par rapport aux autres. Chaque type de contenu est un bloc : un paragraphe est un bloc, une image est un bloc, un titre est un bloc, etc.

Pour créer un nouveau billet, passer la souris ou cliquer sur le menu Articles puis sur le sous-menu Ajouter
Alternativement, depuis Articles > Tous les articles, ​cliquer sur Ajouter, en haut à gauche de la page.

Localisation des boutons Ajouter pour créer un nouveau billet

Pour créer une nouvelle page, cliquer ou passer la souris sur le menu Pages puis sur le sous-menu Ajouter
Alternativement, depuis Pages > Toutes les Pages, cliquer sur Ajouter, en haut à gauche de la page.

Localisation des boutons Ajouter pour créer une nouvelle page

L’interface d’édition des billets et pages

Les différents boutons de la barre d’options de l’éditeur de blocs

La barre d’options située en haut à gauche de l’interface d’édition permet d’ajouter un bloc à la suite des autres (+), d’annuler ou de rétablir la dernière action, d’obtenir des informations sur la structure du contenu en cours de rédaction (i), et de naviguer bloc par bloc dans le contenu. En haut à droite se trouvent les boutons Enregistrer comme brouillon, Prévisualisation (d’un contenu avant publication), Publication, Colonne de réglages (roue crantée) et Menu 3 points (options de l’interface).

La colonne de réglages (à afficher ou masquer en cliquant sur la roue crantée) est divisée en deux onglets :

Détails de la colonne de réglages
  • Document : s’y trouvent toutes les options relatives à la publication du billet ou de la page, c’est à dire notamment “État et visibilité” (choix de la date et de l’auteur), “Catégories” et “Étiquettes”, “Image mise en avant”, “Réglages des commentaires”. Une présentation détaillée des options de cet onglet se trouve dans le billet “Réglages du document et publication” de cette formation.
  • Bloc : onglet dynamique dont le contenu (description et réglages) est relatif au bloc actuellement sélectionné dans l’interface d’édition.

Le menu 3 points permet d’accéder aux options de l’interface d’édition : édition en pleine page, “Éditeur de code” pour afficher le contenu sous forme de code html, “Afficher les astuces” pour l’affichage d’une aide contextuelle à l’écran et “Copier tout le contenu” pour sélectionner et copier tout le contenu d’une page ou d’un billet.

Nota bene : le seul champ dans l’interface d’édition qui n’est pas à proprement parler un bloc est le champ titre du billet/de la page. Celui-ci ne propose pas de barre d’outils car la mise en forme du titre (police, taille du texte, capitales) est déterminée par le thème graphique.

Construire son contenu avec des “blocs”

Vous l’aurez compris, l’interface d’édition fonctionne en empilant et en agençant des blocs, qui sont déplaçables et supprimables.

Détails du sélecteur de blocs

Les blocs sont organisés par nature dans le sélecteur de blocs :

Les plus utilisés

S’y trouvent les blocs les plus fréquemment utilisés. C’est là que se trouveront les blocs utilisés “au quotidien” par un·e utilisateur/trice, après rédaction de quelques billets ou pages.

Éléments en ligne

S’y trouvent les blocs permettant d’ajouter un média à un bloc texte.

Blocs communs

S’y trouvent les blocs qui forment la base du contenu d’un billet/d’une page : écrire un paragraphe, insérer une liste, ajouter un titre, insérer une/des image(s) ou un fichier, etc.

Mise en forme

S’y trouvent les blocs conférant un affichage particulier à un contenu afin de le mettre en valeur : des lignes de code informatique (non interprété), du code html personnalisé (interprété à la publication), une citation, un tableau, etc.

Mise en page

S’y trouvent les blocs permettant de mettre en page un billet/une page : ajouter une balise “Lire la suite”, un saut de page, un bouton, écrire en colonnes, etc.

Widgets

S’y trouvent les blocs affichant des widgets, c’est à dire des fonctionnalités complémentaires permettant souvent de proposer au lectorat un contenu dynamique (qui se met à jour en temps réel sans besoin de l’éditer manuellement), comme par exemple des flux RSS.

Contenus embarqués

S’y trouvent les blocs permettant d’afficher un contenu sans l’héberger sur le carnet : une vidéo YouTube / Vimeo / Dailymotion, une publication Facebook / Twitter / Instagram, etc.

Réutilisables

Si vous êtes amené à utiliser un même bloc possédant une structure donnée de façon régulière sur votre carnet, il est possible d’enregistrer ce bloc comme “bloc réutilisable”. Cette rubrique n’apparaît dans la liste que lorsqu’au moins un bloc réutilisable a été créé.

Il existe plusieurs manières d’ajouter un nouveau bloc de contenu :

Méthodes d’ajout de blocs
  • Cliquer sur le bouton (+) en haut à gauche de l’interface d’édition ouvre le sélecteur de blocs et ajoutera le bloc choisi à la suite des blocs déjà insérés.
  • Cliquer sur le bouton (+) qui s’affiche au passage de la souris à la limite entre deux blocs déjà insérés permet d’ajouter un nouveau bloc de nature indéfinie entre ces blocs.
  • Appuyer sur la touche Entrée à la fin d’un bloc contenant du texte permet d’ajouter à la suite un nouveau bloc de nature indéfinie.

Une fois un bloc de nature indéfinie créé, un nouveau bouton (+) s’affiche sur son côté gauche : cliquer dessus permet d’ouvrir le sélecteur de blocs.
Sur la droite du bloc, en grisé, se trouvent les trois types de blocs les plus utilisés sur le carnet, en accès rapide. Cliquer sur une des icônes transformera le bloc.

Astuce : taper un antislash (“/”) dans un bloc encore indéfini (donc vide) ouvre le sélecteur de blocs.


Focus : le bloc “Paragraphe”

Le bloc “Paragraphe” est le bloc permettant d’écrire du texte simple. Chaque paragraphe de texte étant un bloc distinct, c’est le bloc le plus utilisé sur les carnets : il bénéficie donc de raccourcis pour sa création.

Lorsqu’un bloc est ajouté, sa nature est indéfinie. Mais il suffit d’y écrire ou coller du texte pour le transformer en bloc “Paragraphe”, sans passer par le sélecteur de blocs (où se trouve malgré tout le bloc “Paragraphe” dans la catégorie “Blocs communs”).

Comme sur un logiciel de traitement de texte, appuyer sur la touche Entrée entraîne un retour à la ligne de changement de paragraphe ; et donc ici la création d’un nouveau bloc “Paragraphe”.


Passer la souris sur un bloc précise la nature du bloc.

Méthode de déplacement d’un bloc

Cliquer sur un bloc affiche sur sa gauche les boutons pour le déplacer vers le haut, le bas, ou à la main (par glisser-déposer).

Boutons de la barre d’édition d’un bloc “Paragraphe”

Au-dessus de chaque bloc s’affiche une petite barre d’édition, composée de boutons qui diffèrent selon la nature du bloc. Seul le premier bouton est constant et permet de changer la nature du bloc pour un bloc de nature voisine (transformer un bloc “Paragraphe” en “Titre” sera possible mais, par exemple, “Paragraphe” en “Image” ne le sera pas).

La barre d’édition du bloc “Paragraphe”, par exemple, contient des boutons permettant d’aligner le paragraphe à gauche, à droite ou au centre ; de mettre tout ou partie du texte en gras ou en italique, de le rayer, ou d’ajouter un hyperlien.

Le dernier bouton est un menu trois points affichant des options relatives au bloc. Celles-ci permettent de dupliquer le bloc sélectionné, d’insérer un bloc au-dessus ou au-dessous de celui-ci, de modifier ce bloc sous sa forme de code HTML (sans pour autant passer tout le billet en HTML), et de rendre ce bloc réutilisable. Ceci permet ensuite de le retrouver dans la liste des blocs existants, et de l’insérer, tel quel, dans le billet ou la page.

Enfin, le menu d’options relatives au bloc permet de supprimer le bloc sélectionné.

Astuce : pour supprimer un bloc, il est également possible de cliquer dessus et d’appuyer sur la touche Suppr. du clavier, ou, dans le cas d’un bloc “Paragraphe”, de supprimer son contenu.

Il est possible d’épingler la petite barre d’outils d’un bloc à la barre d’options tout en haut de la page, se rapprochant ainsi d’un éditeur type “logiciel de traitement de texte”. Sa composition changera cependant toujours en fonction de la nature du bloc sélectionné. Pour ce faire, il s’agit d’ouvrir le menu trois points en haut à droite de l’interface d’édition et de cliquer sur barre d’outils unifiée.

Avec ces informations, vous avez compris qu’alimenter un carnet se fait en créant des pages ou des billets, dont le contenu est organisé en blocs de natures différentes, permettant de construire un texte enrichi. La pratique sur Hypothèses montre que le copier-coller depuis un logiciel de traitement de texte est courant, et peut poser question face à cette logique de blocs imbriqués. Voyons cela ensemble dans le prochain billet.

L’équipe d’Hypothèses

Vous vous trouvez ici dans un espace de formation à la prise en main d’un blog WordPress sur la plateforme Hypothèses.

Vous pouvez naviguer dans les modules de formation via les boutons ci-dessous, ou via le menu de navigation en colonne latérale. Pour explorer le reste du blog d’accompagnement technique et éditorial d’Hypothèses, cliquez sur les éléments du menu de navigation horizontal en haut du blog, ou sur l’en-tête du blog pour revenir à l’accueil de celui-ci.


Image mise en avant et de la bannière : person using laptop computer par Christin Hume, licence Unsplash

Citer ce billet : “Écrire directement sur WordPress”, par Marion Wesely. Publié sur La Maison des carnets le 1 janvier 2020. Lien : https://maisondescarnets.hypotheses.org/5055.

Marion Wesely

Anciennement Chargée de l'accompagnement des communautés et de la valorisation des contenus d'Hypothèses / Community manager & communication officer for the Hypotheses platform (OpenEdition)

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search