Supprimer son carnet : enjeux et modalités

Pour une raison ou pour une autre, vous pouvez avoir envie ou besoin de ne plus alimenter votre carnet de recherche Hypothèses : fin du programme de recherche concerné, changement de statut professionnel, manque de temps, évolution de vos thématiques de travail…

Pour autant, cela ne signifie pas forcément que vous devez le supprimer. Il existe plusieurs cas de figures et différentes alternatives.

La première chose à souligner est que vous ne pouvez pas supprimer vous-même votre carnet. Vous devez en faire la demande auprès de l’équipe d’Hypothèses (hypotheses[at]openedition.org). Si votre carnet est collectif, veillez à mettre tous ses administrateurs et administratrices en copie de votre message.

Premier cas de figure : vous n’avez jamais publié de billets, ou très peu, depuis la création de votre carnet.

Vous avez très bien pu ouvrir un carnet de recherche et vous rendre compte par la suite que vous ne pouviez pas l’alimenter : le projet de recherche ne s’est pas concrétisé, vous n’avez pas eu le temps ou vous souhaitez vous consacrer à un tout autre projet éditorial… Ainsi, votre carnet ne comporte qu’un petit nombre de billets et n’a jamais été réellement cité ou référencé dans des moteurs de recherche et bases de données.

Ecrivez-nous pour nous demander sa suppression. Il sera, dans un premier temps, désactivé. Ses contenus seront alors mis hors ligne, mais le carnet pourra être réactivé. Puis, au bout de six mois, si vous ne nous avez pas signalé avoir changé d’avis, il sera définitivement supprimé.

Deuxième cas de figure : vous avez publié toute une série de billets originaux, votre carnet figure peut-être au catalogue d’OpenEdition et dispose éventuellement d’un ISSN.

Ne supprimez pas vos billets ! Contactez plutôt l’équipe pour connaître les différentes options possibles. En effet, votre carnet peut tout à fait rester en sommeil pour une durée indéterminée.

L’un des enjeux d’Hypothèses est de donner accès à vos contenus à un public le plus large possible, tout en garantissant leur pérennité. Cette pérennité passe notamment par des URLs de billets courtes, facilement citables et surtout non modifiables ! Si vous supprimez vos billets, et plus largement votre carnet, chaque citation d’un de vos billets dans un blog, une revue, un livre, un mémoire de master ou une thèse par exemple, sera désormais obsolète.

La probabilité d’avoir été cité quelque part augmente avec le référencement dans des moteurs de recherche généralistes, comme Google, et des bases de données spécialisées telles qu’ISIDORE. Les carnets de recherche Hypothèses sont référencés dans le catalogue d’OpenEdition et peuvent avoir, éventuellement, un e-ISSN, attribué par la BnF. Cela confère à vos publications une visibilité accrue et augmente significativement leur référencement. Maintenir la pérennité de vos carnets permet également de conserver un historique de l’évolution des projets et, plus largement, la mémoire des recherches effectuées en sciences humaines et sociales. De plus, ce statut d’archive répond aux principes de science ouverte, notamment en respectant les principes de FAIR data (afin que les données soient facile à trouver, accessibles, interopérables et réutilisables), qui doivent maintenant être pris en compte comme des conditions essentielles dans vos réponses aux appels à projets nationaux et internationaux.

Schéma des quatre principes du FAIR data : Findable, Accessible, Interoperable, Reusable
Les 4 principes du Fair data (en anglais), par SangyaPundir, CC BY-SA 4.0, source : Wikipédia

Au-delà de garantir l’accès pérenne à vos contenus, le fait de ne pas supprimer votre carnet aura également pour avantage de vous laisser l’opportunité de le ré-alimenter ultérieurement, si vous le souhaitez.

Notre recommandation : conserver le carnet en ligne en étant transparent sur son inactivité.

Un carnet, même inactif, peut tout à fait rester en ligne sur Hypothèses, gratuitement et sans limitation de durée. Si un carnet n’est pas alimenté depuis plus de deux ans, il est automatiquement considéré comme inactif, même si vous n’en faites pas la demande. Si votre carnet de recherche est inscrit au catalogue d’OpenEdition, une mention « publication inactive depuis [date] » sera ajoutée dans sa notice, afin de renseigner les lecteurs/trices sur la situation de votre publication.

Copie d'écran de la mention publication inactive dans le catalogue OpenEdition
Exemple d’une notice de carnet au catalogue d’OpenEdition comprenant la mention « publication inactive depuis [date] »

Dans tous les cas, une bonne pratique est de publier un dernier billet expliquant à vos lecteurs/trices l’arrêt de la publication sur le carnet, en précisant si vous le souhaitez les raisons de ce choix, et en indiquant le cas échéant un lien vers le nouvel espace destiné à accueillir vos futures publications.

En tout état de cause, vous restez propriétaire des contenus que vous publiez et avez publiés sur Hypothèses. Aussi, si vous souhaitez malgré tout supprimer définitivement votre carnet, il suffit de nous confirmer votre décision en écrivant à cette adresse : hypotheses[at]openedition.org. Nous procéderons alors à la désactivation de votre carnet, qui restera ainsi inaccessible pendant une période de six mois, suite à laquelle, sans nouvelles de votre part, nous procéderons à sa suppression définitive et irréversible ainsi que celle de votre compte utilisateur, s’il n’est associé à aucun autre carnet ni à aucun autre billet sur Hypothèses.

Citer ce billet : “Supprimer son carnet : enjeux et modalités”, par Nathalie Casanova. Publié sur La Maison des carnets le 7 septembre 2021. Lien : https://maisondescarnets.hypotheses.org/5723.

Nathalie Casanova

Chargée de l'accompagnement des communautés d'Hypothèses. Hypotheses' Community Manager

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search