Archives de catégorie : Non classé

Votre carnet au catalogue d’OpenEdition

Hypothèses fait partie d’OpenEdition, un portail qui réunit également les plateformes Revues.org, OpenEdition Books et Calenda. OpenEdition met à votre disposition un catalogue, permettant de découvrir l’ensemble des contenus publiés sur le portail. L’inscription d’un carnet Hypothèses dans le catalogue d’OpenEdition permet notamment :

  • un meilleur référencement du carnet dans les moteurs de recherche ;
  • l’indexation dans Isidore du carnet comme de ses billets ;
  • l’accès au système d’alertes et d’abonnement d’Openedition, pour les lecteurs qui souhaitent être avertis de la publication de nouveaux billets ;
  • l’attribution d’un ISSN au carnet par la Bibliothèque nationale de France.

Continuer la lecture de Votre carnet au catalogue d’OpenEdition

Illustrer son billet avec un élément multimedia : son, video…

Il est possible d’insérer dans vos billets des médias hébergés sur des plateformes distantes  comme Medihal ou Flickr pour les images, Youtube, Dailymotion, Vimeo pour les vidéos, Internet Archive pour tous types de médias, ou Scribd qui offre une interface de feuilletage de livres, Slideshare ou encore Gallica qui permet d’insérer des ouvrages complets. Un autre billet de la Maison des carnets vous propose une liste détaillée de ces plateformes.
La plupart de ces services fournissent un  code HTML permettant d’intégrer (embed en anglais) dans un billet un lecteur afin de consulter le média depuis son carnet.

Continuer la lecture de Illustrer son billet avec un élément multimedia : son, video…

Hypotheses dans toutes les langues !

EruptionHypotheses grandit et s’internationalise, et la plateforme s’en trouve changée.
En effet, l’internationalisation d’Hypothèses est active : il ne s’agit pas simplement d’accueillir des carnetiers du monde entier écrivant en différentes langues, mais de créer les espaces particuliers adaptés et favorables à l’expression et à la conversation de chacun. Il ne suffit pas de traduire la plateforme dans la langue anglaise, mais de respecter et d’articuler la majorité des langues scientifiques dans lesquelles les carnetiers d’Hypotheses souhaitent s’exprimer. Il s’agit également d’étendre et d’adapter Hypotheses aux particularités des différentes communautés scientifiques.
C’est en se fondant sur ces prémices que l’architecture technique d’Hypotheses, le régime de visibilité des contenus qu’elle héberge et la gestion de la communauté ont été modifiés.

1. Architecture de la plateforme

Depuis septembre 2011 sont donc nés trois portails linguistiques : de.hypotheses, le portail de la communauté germanophone, es.hypotheses, le portail de la communauté hispanophone et fr.hypotheses, le portail de la communauté francophone.
Le portail général Hypotheses est donc devenu la porte d’entrée et la galerie de ces contenus internationaux.
Les portails linguistiques, quant à eux, répliquent comme autant de portails d’entrée à la plateforme et aux carnets la fonctionnalité d’agrégation jusque là réservée au portail général Hypotheses : ils affichent en page d’accueil et dans le bandeau supérieur les billets récents sélectionnés par leur propre conseil scientifique. Le portail Hypotheses désormais agrège automatiquement l’ensemble des billets publiés sur les portails linguistiques. Les carnets sont associés selon leur langue à un portail ou à plusieurs, si le carnet est multilingue.

Circulation des billets sur la plateforme Hypotheses
Circulation des billets sur la plateforme Hypotheses

2. Visibilité des contenus

Ainsi les billets publiés et sélectionnés par les conseils scientifiques sont doublement exposés faisant à la fois la une du portail linguistique et celle du portail Hypotheses. La liste des carnets réunis par langue est publiée sur chaque portail.
De plus, l’agrégation linguistique augmente la lisibilité de la plateforme et facilite l’accès aux contenus. On peut légitimement prévoir également une augmentation et une diversification des visites qui devraient elles aussi s’internationaliser.
Enfin, c’est à une véritable communauté internationale que les carnetiers d’Hypotheses appartiendront, augmentant ainsi les opportunités de discussions, de relations et de découvertes.

3. Communauté

Car, grâce à la collaboration de partenaires internationaux, les outils d’animation et de communication dont bénéficie la communauté francophone sont progressivement traduits et mis en place en allemand et en espagnol. Une “bloghaus” et une “Casa de los blogs” abritent les billets incontournables de La maison des carnets, et la documentation de prise en main. La liste de discussion des carnetiers se décline désormais en allemand et en espagnol. Enfin, équipes et conseils scientifiques s’internationalisent pour éditorialiser, penser et animer ces nouvelles communautés, s’attachant à les accueillir au mieux.

4. Et vous ?

Malgré tout ces changements, la gestion quotidienne de votre carnet ne se trouve pas modifiée. Vos contenus seront agrégés en fonction de la langue de rédaction choisie et votre abonnement à une liste de discussion dépend simplement de la langue principale déclarée dans le formulaire de création du carnet. Vos billets quant à eux auront plus de chance d’être vus, lus et commentés, mais cela c’est certain, dans toutes les langues !

 

Pour naviguer dans le nouvel écosystème d’Hypotheses, quelques références :

Hypotheses : http://hypotheses.org

de.hypotheses : http://de.hypotheses.org

es.hypotheses : http://es.hypotheses.org

fr.hypotheses : http://fr.hypotheses.org

 

Crédit photographique : Eruption par Spettacolopuro, licence CC by

Une notification pour vos billets mis à la une d’Hypotheses.org

Comme vous avez pu le lire dans le billet « Comment fonctionne la page d’accueil d’Hypotheses.org » http://maisondescarnets.hypotheses.org/1065,  la page d’accueil d’Hypotheses.org est un espace d’éditorialisation des billets publiés sur l’ensemble des carnets de la plateforme. Cette éditorialisation est réalisée par le Conseil scientifique d’Hypotheses.org.

La page d’accueil se divise en deux sous-espaces qui correspondent à deux manières de mettre en valeur les billets retenus par le conseil scientifique. D’une part le corps de la page d’accueil qui affiche les billets du jour ; d’autre part, le bandeau, dans la partie supérieure de la page, qui affiche un billet par jour particulièrement mis en avant. C’est le billet mis à la une dont la visibilité est augmentée par l’illustration qui lui est associée.

Désormais, lorsqu’un billet sera ainsi mis à la une, le carnetier qui est en l’auteur ou l’hébergeur, recevra une notification par le biais d’un commentaire, qui lui sera adressé, posté dans le billet sélectionné. Ce commentaire a pour objectif de prévenir le carnetier de cette sélection, et surtout, de le remercier pour sa contribution, tant au nom de l’équipe d’Hypotheses.org que de l’ensemble de la communauté.

 

Crédit photographique : Paper plane par celineceline, licence CC by-nc-sa 2.0.

Comment fonctionne la page d’accueil d’Hypotheses.org ?

Flags, colors and folk...Hypotheses.org est aujourd’hui composé de 302 carnets. La communauté des 600 carnetiers publie en moyenne, chaque jour, une vingtaine de billets. Tous ne peuvent donc pas être publiés sur la page d’accueil d’Hypotheses.org. De même, un seul billet fait la une (en haut de la page d’accueil) chaque jour.

Voici donc une explication du fonctionnement de cette éditorialisation d’Hypotheses.org.

C’est au conseil scientifique d’Hypotheses.org que revient la décision de publier un billet en page d’accueil. Chaque jour, les membres du conseil parcourent l’ensemble des billets publiés sur l’ensemble des carnets pour y sélectionner ceux qui apparaîtront en page d’accueil. Parmi ces billets plus particulièrement valorisés, le conseil affine encore son choix et sélectionne le billet à mettre à la une. Ce dernier se trouve alors dans le bandeau de la page d’accueil accompagné d’une image qui tente d’attirer l’œil et d’évoquer le contenu. Billets en page d’accueil et billet à la une sont ensuite diffusés depuis les comptes twitter et facebook d’Hypotheses.org.

Tous les billets sont susceptibles de se retrouver en page d’accueil et en une d’Hypotheses.org. Toutefois, les carnets débutants, qui ne sont pas encore intégrés au catalogue, peuvent préférer ne pas y apparaître et doivent simplement le signaler à l’équipe d’Hypotheses.org. Enfin, les billets de veilles automatisées ne peuvent pas être pris en compte, car ces billets redirigent les visiteurs directement vers des sites extérieurs à Hypotheses.org ce qui pourrait prêter à confusion sur la nature de la plateforme.

Cette éditorialisation d’Hypotheses.org permet de rendre compte du foisonnement et de la diversité des contenus que vous publiez, tout en tenant compte de l’activité intense de la plateforme.

Les carnets d’Hypotheses.org sont dans Isidore

ISIDORE est une plateforme de recherche permettant un accès libre aux données numériques des sciences humaines et sociales. Accessible depuis l’adresse http://rechercheisidore.fr, cette plateforme actualise ses résultats grâce à un moissonnage ciblé et régulier dans les bases de données de ses sources. Les nombreuses facettes de son moteur de recherche permettent d’affiner les requêtes (par type de document, par date, par catégorie, etc.) alors que l’éditorialisation en page d’accueil favorise la sérendipité.

Outil indispensable pour la recherche de documents en sciences sociales et humaines, Isidore est une réalisation du très grand équipement ADONIS et est mise en œuvre par le Centre pour la communication scientifique directe (CCSD) du CNRS.

Depuis septembre 2011, les carnets de recherche d’Hypotheses.org sont répertoriés dans Isidore.

Cette indexation met en valeur les carnets selon différentes perspectives :

Cette indexation confirme la reconnaissance des carnets de recherche et des billets de blogs comme partie prenante du corpus des données numériques des sciences humaines et sociales.

Sur le même thème
Vous pouvez lire le billet « Hypotheses.org fait son entrée dans EBSCO Atoz« 

Vos lecteurs peuvent s’abonner à votre carnet de recherche

Le Cléo a mis en service depuis quelques mois une fonctionnalité d’alertes et d’abonnements sur ses trois plateformes. Elle est accessible depuis la barre de navigation supérieure présente sur l’ensemble des sites d’OpenEdition.

Le système d’alertes permet d’enregistrer sur un compte personnel une sélection de recherches textuelles effectuées sur le moteur de recherche du portail OpenEdition et de recevoir les nouveautés par message électronique. Le système d’abonnements permet de recevoir par message électronique les nouveaux événements d’une catégorie Calenda comme les contenus récents d’une ou de plusieurs revues de Revues.org ou de carnets d’Hypotheses.org. Vos lecteurs peuvent donc s’abonner à l’actualité de votre carnet tout en personnalisant la réception de vos derniers billets (périodicité, etc.). Bien plus souple qu’une newsletter, l’abonnement la remplace désormais.

Afin de mettre davantage en évidence cette nouvelle fonctionnalité, nous vous proposons de l’intégrer à votre carnet de la manière suivante :

  • Téléchargez et gardez ce bouton (vous pouvez également en élaborer un vous-même).

Vous pouvez aussi le télécharger ici

  • Sélectionnez un « image widget » dans le menu Apparence < Widget et déplacez-le dans la zone active des widgets (sidebar).
  • Chargez l’image dans le widget en cliquant sur « Add image ».
  • Sous l’image, dans la partie « Caption » du widget, vous pouvez ajouter un court texte, par exemple celui-ci :  « Vous allez être redirigé vers le service d’abonnement du Cléo à OpenEdition. Cochez Hypotheses.org puis sélectionnez ce carnet dans la liste. »
  • Centrez-le en le plaçant entre les balises d’ouverture <p style align= »center »><i> et les balises de fermeture </i></p>.

Vous pourrez ainsi mettre en place très aisément un canal d’actualité particulièrement intéressant pour vos lecteurs.

Les notes de bas de page sur Hypothèses

L’insertion de notes de bas de page est une fonction qui peut être d’une grande utilité lors de la publication de textes sur Hypothèses qui nécessitent l’ajout de références et d’explications secondaires. Afin d’afficher des notes de bas de pages à la fin de vos billets et pages, plusieurs solutions :

La bonne pratique : le système de double parenthèses

Pour ajouter des notes de bas de page à un texte, il suffit d’ouvrir une double parenthèse ouvrante, écrire la note, puis ajouter une double parenthèse fermante, comme ci-dessous, en prenant soin de laisser une espace entre le texte et la première parenthèse ouvrante.

Ce qui donne : mon texte1

La numérotation se fait alors automatiquement dans votre texte et s’adapte en cas d’ajout d’une note de bas de page. Cliquer sur le numéro de la note de bas de page dans le corps du texte renvoie vers celle-ci, tandis que cliquer sur le pictogramme bleu entre crochets présent à la fin de la note de bas de page permet de remonter à l’endroit du texte qui a été annoté.

L’import des notes de bas de page d’un document

Il est possible de copier un texte rédigé sur un logiciel de traitement de texte comme Microsoft Word ou LibrOffice pour le coller dans un billet ou une page sans perdre les notes de bas de page créées sur le logiciel. A noter que la mise en page de la note diffère légèrement selon le logiciel de traitement de texte utilisé , et que cliquer sur le numéro précédent la note fait remonter à l’endroit du texte qui a été annoté.

Cependant, nous ne considérons pas la copie (sans nettoyage de la mise en forme) de texte provenant d’un logiciel de traitement de texte comme une bonne pratique. En effet, la mise en forme de ces textes se traduit, une fois le texte collé dans l’éditeur de texte de WordPress, par des balises html dans le code du contenu qui peuvent entrer en conflit avec la mise en forme que vous souhaiteriez ajouter une fois dans WordPress.

C’est pourquoi, si la copie d’un texte provenant d’un logiciel de traitement de texte est inévitable, nous conseillons au préalable de cliquer sur le bouton « Coller en texte » qui fait partie des pictogrammes disponibles dans l’éditeur (ou dans l’onglet « Modifier » > « Coller en texte ») avant de coller le contenu dans l’éditeur de texte de WordPress. Le texte sera ainsi nettoyé de la mise en forme du logiciel utilisé pour la rédaction du texte et sa mise en forme sur votre carnet Hypothèses en sera facilitée.

Ce nettoyage supprime cependant également les liens qui rendent actives les notes de bas de page importées d’un logiciel de traitement de texte.

Utiliser le système de double parenthèses dans un logiciel de traitement de texte

Le système de double parenthèses est donc bien celui qui permet à la fois d’obtenir des notes de bas de page fonctionnelles et, combiné avec un nettoyage de texte importé, des contenus de billets et pages dépourvus de balises html importées.

Vous pouvez utiliser le système de doubles parenthèses directement lors de la rédaction sur le logiciel de traitement de texte ; le logiciel ne les interprétera pas comme notes de bas de page, mais une fois le texte importé sur votre carnet, nettoyé et publié, les notes de bas de pages apparaîtront correctement. Il est bien entendu également possible de les ajouter une fois le texte importé et nettoyé.

Choisir un seul système pour un contenu donné

En tout état de cause, il s’agit de se tenir à l’une des deux méthodes pour un texte donné : système de doubles parenthèses ou import sans nettoyage de texte rédigé sur un logiciel de traitement de texte. En effet, les deux systèmes de numérotation ne sont pas compatibles : si les deux systèmes de notes de bas de pages coexistent sur un même billet ou une page, deux séries de notes seront créées, avec deux numérotations différentes partant toutes les deux de 1 et avec une mise en page différente.

Photo d’illustration : Alejandro Cesarco, Footnote #7, 2008,   Andrew Russeth, licence Creative Commons By-Sa

Gestion des utilisateurs de son carnet

Pour ajouter des rédacteurs à un carnet, il suffit de se rendre dans la partie administration du carnet sur l’onglet « utilisateurs » de la colonne de gauche, puis « ajouter.

ajouter-utilisateur

Si vous voulez ajouter une personne qui a déjà un compte sur Hypothèses, utilisez la partie « ajouter un utilisateur existant ». Vous y choisissez alors le login de la personne et son rôle au sein du carnet (une manière d’homogénéiser les login est de renseigner le nom de la personne sans majuscule ni accent).

Si vous voulez ajouter une personne qui n’a pas encore de compte sur Hypothèses, utilisez la partie « ajouter un utilisateur ». Vous y choisissez aussi le login de la personne et son rôle au sein du carnet (une manière d’homogénéiser les login est de renseigner le nom de la personne sans majuscule ni accent) mais vous devez aussi remplir le champ email, entre autres,  pour que la personne reçoive son login et son mot de passe.

À chaque rôle correspond des droits différenciés :

• Abonné : peut lire et commenter les billets publié en mode « privé »

• Contributeur : peut créer et éditer ses articles, mais ne peut pas les publier

• Auteur : peut publier ses articles

• Editeur : peut publier et éditer aussi les articles des autres

• Administrateur : a tous les droits sur le carnet

Ensuite, il faut que le nouvel utilisateur aille dans la page utilisateurs > Tous les utilisateurs et qu’il sélectionne son profil.

profil

Son profil s’affiche et l’utilisateur peut y indiquer ses nom et prénom. Remarque importante : Il faut configurer le champ « Nom à afficher publiquement » pour faire apparaître une signature du type « Prénom Nom » plutôt que « Login » en bas de chaque article.